Si vous souhaitez grossir les seins sans chirurgie, adoptez les méthodes naturelles. Puisque les seins sont symbole de féminité et de séduction par excellence, certaines femmes sont prêtes à tout pour avoir des gros seins. Certaines choisissent une chirurgie mammaire, d’autres adoptent les méthodes naturelles. Cette première consiste à mettre en place des implants mammaires si ces dernières utilisent des produits naturels tels que le fenouil et le fénugrec. Le fenouil est un légume riche en vitamines tandis que le fénugrec est une plante aromatique. Il y a aussi le soja, l’igname sauvage et le pissenlit. Le fait d’augmenter ses seins de manière naturelle s’avère plus avantageux que la chirurgie esthétique mammaire. La plupart des produits naturels ne possèdent pas d’effets secondaires, mais il est quand même conseillé d’opter pour un traitement qui convient le mieux.

A prendre en compte pour grossir poitrine rapidement

Le taux de développement des seins varie d’une personne à l’autre. Si vous voulez grossir poitrine rapidement, évitez de prendre de la caféine, un stimulant qui empêche au grossissement du tissu mammaire. Le massage quotidien des seins, quant à lui est très conseillé. Cela va augmenter la circulation du sang en stimulant la production de prolactile, qui participe dans le grossissement de la poitrine. Ce massage permet en outre de réduire les niveaux de cortisol qui empêchent la production de progestérone. Celle-ci est une hormone qui joue un rôle important dans le grossissement des seins. Si vous cherchez une méthode naturelle sans effets secondaires, optez pour le Breast active. Ce produit est très populaire grâce à son efficacité. Vous devez aussi manger beaucoup pour augmenter l’apport des minéraux, dont le zinc et l’acide folique. Celui-ci est une vitamine B qui aide le corps dans la production et l’entretien de nouvelles cellules, notamment les tissus mammaires.

Grossir des seins par une chirurgie mammaire

La chirurgie mammaire ou l’augmentation mammaire se déroule sous anesthésie générale. Elle consiste à introduire un corps étranger dans la glande mammaire. Il s’agit d’un implant mammaire qui peut être en silicone ou à base de sérum physiologique. Pour pouvoir mettre en place l’implant, on doit faire une incision dans la région de l’aisselle, dans le pli sous le sein ou sur le mamelon. Il peut en outre placé devant ou sous le muscle pectoral. C’est au chirurgien de choisir le type d’intervention qui vous convient, et ce après avoir fait un bilan préopératoire. Avec une implantation devant le muscle pectoral, les implants sont moins visibles à la mammographie, mais aussi plus apparents et plus palpables. Cette technique court un risque accru de contraction capsulaire. Elle est déconseillée pour les femmes dont la peau est mince et affaiblie. Quant à l’implantation sous le muscle pectoral, elle est plus longue tout comme la convalescence. Les patients ressentent des douleurs postopératoires plus intenses et les interventions subséquentes sont plus difficiles. La durée de l’opération est entre 1 h et 2h.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter cette URL.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.